New: SPF30 face sunscreen

By edit
By category
By concern
Sets & Kits
Skincare routines
Personnalised routines
Help and Contact

10 facteurs aggravants des cernes et poches sous les yeux.

De nombreux facteurs interviennent dans le mécanisme d’apparition des cernes et des poches. Vous n’avez pas le contrôle sur certains de ces facteurs, mais vous pouvez influer sur d’autres, en changeant quelques mauvaises habitudes. Typology vous a répertorié 10 facteurs qui ont un impact négatif sur l’apparition des cernes et des poches. 

Published July 5, 2021, by La rédaction,

1. L’hérédité :

La prédisposition génétique a une importance non négligeable dans la formation de tous les types de cernes. En particulier : 

  • Les cernes creux ou structurels, s’ils sont présents dès l’enfance, ont une composante génétique. En effet, ils sont attribuables à une structure osseuse particulière du visage. Les traits sont alors plus marqués. 

  • Les cernes bruns ou pigmentés touchent plutôt les phototypes mâts à foncés. Ils sont dûs à une production anormale de mélanine dans la zone, rendant le pourtour de l’œil plus foncé. 

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires, les cernes bruns/pigmentés, les cernes creux/structurels, les poches adipeuses et les poches aqueuses.

2. L'âge :

Avec les années, la peau de la paupière inférieure perd en élasticité et en souplesse, et se relâche. Ce phénomène est dû à une diminution du nombre de fibres de soutien (élastine et collagène) au sein du derme. De ce fait, la couche de graisse sous-cutanée s'affaisse. Le visage se creuse et l’effet de la gravité se traduit par l’apparition de cernes creux ou structurels. De même, les fluides comme le sang et la lymphe circulent moins bien, contribuant ainsi à l'apparition de poches aqueuses sous les yeux ou des cernes bleutés/vasculaires. De plus, avec l'âge, des tissus graisseux qui protègent le globe oculaire peuvent glisser vers le bas et être à l'origine des poches adipeuses.

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires, les cernes creux/structurels, les poches aqueuses et les poches adipeuses.

3. Le manque de sommeil :

Une nuit trop courte peut avoir quelques répercussions. Au réveil, la microcirculation sanguine et lymphatique se trouvent ralenties, le teint est alors plus pâle et des fluides s’agglutinent dans la région sous-orbitaire. Par conséquent, les micro-vaisseaux transparaissent au travers de la peau et un oedème apparaît, souvent associé à un gonflement. 

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires et les poches aqueuses.

4. L'exposition au soleil :

Extrêmement fine et fragile, la peau du contour des yeux est particulièrement vulnérable aux agressions des rayons UV, qui sont responsables du photovieillissement cutané et des tâches pigmentaires. En effet, l'exposition au soleil incite le corps à produire plus de mélanine, le pigment qui donne la couleur à la peau. Sans oublier que les rayons du soleil, en particulier les UVA, endommagent les fibres de collagène et d’élastine, favorisant l’affaissement de la peau et soulignant le creux sous les yeux. 

Type de cernes concerné : Les cernes bruns/pigmentaires et les cernes creux/structurels. 

5. Se frotter les yeux :

L’arrivée du printemps est pour un certain nombre d’entre vous synonyme de paupières qui démangent. Qu’ils soient causés par les pollens ou non, les frottements favorisent l’inflammation de la peau. L’hyperpigmentation du contour de l'œil découle alors de la surproduction de mélanine dans cette zone qui fait suite à l’inflammation. Les scientifiques estiment aussi que les sujets allergiques sont plus à risque d’accumuler des fluides sous les yeux, on dit alors avoir les “yeux gonflés”

Type de cernes concerné : Les cernes bruns/pigmentaires et les poches aqueuses.

6. Le rhume :

Lorsque les voies nasales sont congestionnées, la circulation sanguine au niveau de la sphère ORL ralentit. Les vaisseaux se gorgent alors de sang, favorisant l’apparition de cernes bleutés. Enfin, les fluides contenus dans les capillaires peuvent s’infiltrer dans les tissus à proximité, provoquant des poches sous les yeux. 

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires et les poches aqueuses.

7. Un déséquilibre hormonal :

En période de règles, pendant la ménopause ou encore lors de la grossesse, les troubles hormonaux peuvent perturber la circulation sanguine et lymphatique et entrainer la formation de cernes vasculaires ou de poches aqueuses.

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires et les poches aqueuses.

8. L'alcool et le tabac :

Ces facteurs ont une incidence sur l’apparition ou l’accentuation des cernes car ils altèrent la circulation lymphatique, qui se retrouve être ralentie. L'alcool a même tendance à provoquer un gonflement sous les yeux.

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires et les poches aqueuses.

La consommation de sel :

Une quantité trop élevée de sodium peut altérer l’équilibre des cellules de l’épiderme et favoriser la rétention d’eau. Votre corps va essayer de contenir le fluide en excès pour prévenir la déshydratation. Au niveau du contour des yeux, cette rétention d’eau se traduit par des poches. 

Type de cernes concerné : Les poches aqueuses.

10. Etre en anémie :

L’anémie correspond à une baisse anormale du taux d’hémoglobine, la molécule qui, dans les globules rouges, transporte l’oxygène jusqu’aux tissus. Donc, en cas d’anémie, le sang et les tissus sont moins bien oxygénés, plus pâles. La paupière inférieure laisse ainsi plus facilement transparaître la coloration violacée des capillaires sanguins. 

Type de cernes concerné : Les cernes bleutés/vasculaires.

Découvrez nos différents soins contre les cernes et poches.

Diagnostic

Understand your skin
and its complex needs.

Begin diagnostic test
Go further: